Activité physique en piscine

Le mercredi 5 juillet 2017

L’activité physique en milieu aquatique, une façon de rester actif malgré la douleur ou les limitations

Amélioration du système cardiovasculaire et musculaire, diminution du stress et de l’anxiété, meilleur contrôle du poids, les bienfaits de la pratique régulière d’activité physique ne sont plus à démontrer. Qu’arrive-t-il cependant lorsque notre condition limite cette pratique? Que ce soit par une blessure, par des problèmes articulaires ou par une surcharge pondérale, que peut-on faire dans ce cas? Simplement ajouter de l’eau! Effectivement, l’eau permet de diminuer le poids du corps et ainsi minimiser les impacts lors de l’exécution des mouvements. Vous pourrez alors solliciter votre cardio et vos muscles autant qu’un entraînement sur terre, et ce, malgré vos limitations.

 

Par exemple, courir dans l’eau fera augmenter votre fréquence cardiaque, au même titre que courir sur terre, mais sans les impacts. Les propriétés de l’eau qui allègent le corps permettent également de modifier facilement le niveau de difficulté d’un exercice. D’abord, en ajustant la vitesse du mouvement; plus on bouge rapidement dans l’eau, plus l’effort sera élevé. Bien que l’eau réduise la force d’impact verticale, elle ajoute une résistance horizontale; amorcez donc l’entraînement dans l’eau par des séances de courtes durées, afin de voir comment votre corps réagit.

 

Si vous utilisez la piscine pour diminuer la douleur, allez-y graduellement et faites un test de quelques minutes puis sortez de l’eau, car il arrive que la douleur soit augmentée. Si c’est votre cas, consultez un professionnel de la santé qui pourra adapter votre programme d’entraînement. Un entraînement dans l’eau peut également paraître moins difficile qu’un entraînement sur terre, alors que ce n’est pas le cas. Soyez vigilant, prenez des pauses et hydratez-vous adéquatement.

 

Plusieurs options s’offrent à vous si vous désirez débuter l’entraînement en piscine que ce soit l’aquaforme, le spinning aquatique ou simplement la natation. Informez-vous également auprès de votre municipalité, car plusieurs cours peuvent être offerts dans les piscines publiques. Rappelez-vous que, comme dans n’importe quel type d’activité physique, choisissez l’option qui vous plaira le plus, afin de rester engagés et de voir des résultats. Assurez-vous également d’avoir une progression adéquate en adaptant la durée, la fréquence et l’intensité des séances d’entraînement.

En terminant, l’eau est également reconnue pour son effet relaxant permettant de se détendre. Pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable en incorporant une séance de relaxation à la fin de votre entraînement?

Alors, à vos maillots cet été pour profiter pleinement du beau temps tout en faisant de l’activité physique dans l’eau!

 

Ressources

  • Agence de la santé publique du canada, http://www.phac-aspc.gc.ca/hp-ps/hl-mvs/pa-ap/07paap-fra.php
    • Barker AL, Talevski J, Morello RT, Brand CA, Rahann AE, Urquhart DM (2014). Effectiveness of Aquatic Exercice for Musculoskeletal Conditions: A Meta-Analysis, Vol. 95, p. 177-86

Pascale Maillette et Karine Amyot, kinésiologues chez Intergo

Aimez-vous cette nouvelle?

Retour au blogue