Programme de traitement en ergothérapie

La douleur est régulièrement associée à une diminution du niveau d’activité, qui peut être nécessaire lors des premiers jours ou des semaines suivant une lésion. Une fois la condition médicale stabilisée, la reprise graduelle des activités antérieures, telles que les activités domestiques, le travail et les loisirs, fait partie intégrante du processus de récupération fonctionnelle de l’individu blessé. Cependant, la douleur résiduelle et la peur d’aggraver la condition sont souvent des obstacles qui freinent l’évolution de la personne blessée et qui peuvent entraîner des incapacités fonctionnelles temporaires ou permanentes.

L’ergothérapeute est le professionnel de la santé tout indiqué pour guider l’individu dans la reprise progressive de ses activités prélésionnelles, en tenant compte des dimensions biopsychosociales de l’individu.

Quand l’ergothérapie est-elle indiquée?

Lorsque la condition médicale est stabilisée et qu’il y a persistance de douleur et d’incapacités fonctionnelles qui entravent le retour aux activités régulières.

Comment agit l’ergothérapeute?

  • Évalue les différentes dimensions de l’individu en fonction de son environnement.
  • Dresse un portrait global des capacités fonctionnelles de l’individu.
  • Élabore un programme d’activités thérapeutiques en clinique, incluant des simulations de tâches de travail, visant la réactivation progressive de l’individu.
  • Favorise la progression des activités en clinique vers des activités graduées dans le milieu de vie de l’individu, incluant le milieu de travail.
  • Identifie les obstacles au retour au travail et aux activités prélésionnelles et établit des stratégies pour agir sur ceux-ci.
  • Enseigne les différents principes de gestion active de douleur, de protection articulaire et d’hygiène posturale permettant de maximiser le fonctionnement dans la vie quotidienne.

Pourquoi diriger l’individu de façon précoce en ergothérapie?

  • Éviter le déconditionnement physique malgré la persistance des symptômes.
  • Fournir des outils à l’individu pour qu’il comprenne et contrôle mieux son état.
  • Favoriser rapidement la participation de l’individu dans sa prise en charge.

L’ergothérapie étant une thérapie active, elle contribue de façon significative à la diminution du risque de chronicité et favorise le retour aux activités régulières, comme le travail. 

Pour plus d’informations ou pour prendre un rendez-vous, communiquer avec Lyne Beauséjour adjointe clinique au poste 226.

Les clients